BangBang : bangbangblog.com

Écoute à blanc.

Un *quatrième passage à Montréal pour Lykke Li

Sophie Laforest
20 mai 2011

Lykke Li, la nouvelle coqueluche indie-pop suédoise se produira au Métropolis, demain soir, à guichets fermés. Ce sera son *quatrième spectacle à Montréal depuis la parution de son 1er album en 2008.

Son premier spectacle dans la métropole eut lieu *en mai 2008 avec El Perro Del Mar au Club Lambi, son second eut lieu en février 2009 au Club Soda alors qu’elle souffrait de problèmes aux cordes vocales et le troisième, dans le cadre du festival Osheaga la même année, où des problèmes techniques l’ont contrainte à écourter sa performance. Cela dit, ce samedi soir, je l’attendrai de pied ferme, en espérant qu’elle puisse enfin me montrer tout ce qu’elle a dans le ventre quand le contexte le lui permet. (*Merci à Jo pour l’information concernant son spectacle au Club Lambi).

En attendant de présenter mon compte-rendu du spectacle, je vous partage mes impressions à propos de son plus récent album.


Le 1er mars dernier, la jeune suédoise de vingt-cinq ans lançait son deuxième compact Wounded Rhymes, trois ans après Youth Novels qui avait reçu un accueil exceptionnel auprès du public et des critiques.

Tout comme Youth Novels, ce nouvel opus est composé de chansons contrastées qui réussissent à émouvoir et à divertir. Les pièces Love Out Of Lust, Sadness is a Blessing, Silent My Song et I Know Places sont plus mélancoliques, alors que les autres morceaux se veulent plus entraînants. L’album est étonnament cohérent dans son hétérogénéité. Wounded Rhymes poursuit dans la même lancée que son prédécesseur, mais en moins minimaliste.

Ses compositions semblent plus abouties et les arrangements plus riches. L’expérience acquise par la jeune femme de vingt-cinq ans y est sans doute pour quelque chose. Cette fois-ci, elle a opté pour un album plus court; dix pièces comparativement à quatorze pour le premier.

Une fois de plus, Lykke Li fait preuve d’une grande maturité dans l’écriture de ses textes qui nous confèrent de petites, voire de grandes leçons sur l’amour. Lors d’un entretien au magazine Pitchfork en février dernier, Lykke Li confiait qu’elle aimait « cet âge où on se sent incompris et où on persiste à croire en l’idée pure que l’amour triomphe sur tout ». Ce qui se traduit dans la trame narrative de ce second effort où l’amour, le temps et la douleur se mènent un dur combat.

I Know Places :

Comin’ home, come unfold babe
And the high wont fade here, babe
No, the high wont hurt here, babe

So come lay and wait
Now won’t you lay and wait
Wait on me.

Love Out of Lust :

Rather die in your arms, than die lonesome
Rather die hard, than die hollow
The higher that I climb
the deeper I fall down
I’m running out of time
So let’s dance while we’re waiting

Silent My Song :

I can’t tell if I am living
Or just holding on
‘Cause wicked games, these wicked winners
Kick me till I’ll drown.

Sadness Is a Blessing :

My wounded rhymes makes silent cries tonight
My wounded rhymes makes silent cries tonight
And I keep it like a burning
Longing from a distance
[...]
I ranted, I pleaded, I beg him not to go
For sorrow, the only lover I’ve ever known
I ranted, I pleaded, I beg him not to go
Will sorrow be the only lover I can call my own?

En concert au Métropolis de Montréal demain, samedi le 21 mai.
*** Sold Out ***
2 commentaires
  • Jo.
    21 mai 2011

    C’est son quatrième passage à Montréal.

    Elle avait fait un show en mai 2008 avec El Perro del Mar au Lambi.

  • Sophie Laforest
    21 mai 2011

    @Jo : Merci pour l’info. Les modifications ont été apportées.

Écoute à blanc.

Sophie Laforest

Il n'y a pas de consensus sur les impacts de cette méthode.

En savoir plus

RUBRIQUES